Une tempête de neige provoque l’arrêt des combats en Syrie mais les refugies syriens souffrent du froid

Une tempête de neige provoque l'arrêt des combats en Syrie
Une tempête de neige provoque l’arrêt des combats en Syrie

Aucun mort de guerre n’a été recensé mercredi en Syrie, une première en plus de trois ans de conflit, une violente tempête de neige ayant provoqué un arrêt de combats, a indiqué une ONG jeudi.

« Pour la première fois en plus de trois ans, nous n’avons pas recensé de mort mercredi », a déclaré à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

« La tempête de neige a protégé les Syriens des combats, des tirs, des bombardements et des raids aériens », a-t-il souligné.

Les Syriens souffrent de la vague de froid / Aide de l’ONU

«On manque de denrées alimentaires et de quoi se chauffer. Nous demandons aux ONG d’intervenir», lance un homme désespéré, dans ce campement de 40 tentes. «Nous avons peur que les tentes s’effondrent sous le poids de la neige».

Par ailleurs , deux Syriens, dont un enfant de six ans, ont péri d’hypothermie dans une zone montagneuse du sud-est du Liban touché par une tempête de neige, a affirmé à l’AFP la Croix-Rouge.

Une source de sécurité a affirmé que les victimes étaient des réfugiés âgés de 35 ans et six ans qui traversaient le Mont Hermon, entre la Syrie et le Liban, où les températures avoisinaient les -7 degrés Celsius. Ils faisaient des aller-retour entre leur village syrien, frontalier, et Chebaa où ils avaient trouvé refuge il y a deux ans, selon cette source.

Pour les aider à affronter cette vague de froid, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) de l’ONU a indiqué avoir notamment distribué à plus de 80.000 familles de l’aide sous la forme d’argent liquide ou de coupons pour du fuel.

Dans certains sites, il a creusé des petits canaux pour éviter que l’eau n’inonde les tentes mais, a indiqué l’agence, certains propriétaires des terrains où sont dressés ces logements de fortune ne leur ont pas donné l’autorisation de le faire.

Dans la région d’Akkar (nord), la pluie a inondé des tentes, a indiqué l’ANI.

 

Please follow and like us: