Séisme au Chili : treize morts et six disparus, selon un nouveau bilan

Des habitants marchent dans les débris après le séisme, à Coquimbo, le 18 septembre 2015.

 

Ce séisme est le 6e plus violent dans l’histoire du Chili et le plus puissant enregistré cette année dans le monde. Plus de 20 000 personnes restent sans électricité.

 

Le séisme qui a durement frappé le nord et le centre du Chili mercredi a fait 13 morts, selon un nouveau bilan établi vendredi 19 septembre, 48 heures après la catastrophe. Six personnes sont également portées disparues depuis ce tremblement de terre d’une magnitude de 8,3 et le tsunami qui a suivi. Le dernier bilan faisait état de douze morts. La nouvelle victime est un homme dont le corps a été retrouvé par la police sur une des plages du port de pêche de Coquimbo, envahi par la mer après la secousse.

Ce séisme est le 6e plus violent dans l’histoire du Chili et le plus puissant enregistré cette année dans le monde. Dans cette zone située à 400 km au nord de Santiago, la catastrophe a fait plus de 1 500 sinistrés, 262 édifices ont été endommagés et plus de 24 000 familles sont toujours privées d’électricité. L’état d’urgence reste en vigueur pour la région de Coquimbo, où la présidente Michelle Bachelet s’est rendue deux fois pour rencontrer les habitants.

Un séisme moins meurtrier que celui de 2010:

Malgré l’intensité de la secousse, le bilan de ce séisme reste assez limité. Le pays semble avoir tiré les leçons d’une précédente catastrophe, beaucoup plus meurtrière : le 27 février 2010, un séisme de 8,8 degrés suivi d’un raz de marée avait causé la mort de plus de 500 personnes et provoqué 30 milliards de dollars de dégâts, soit 18% du PIB.

Cette semaine, les protocoles ont fonctionné. Quelques minutes après le séisme, la Marine nationale a lancé une alerte au tsunami sur tout le territoire, provoquant l’évacuation d’un million de personnes qui ont pu regagner leurs foyers saines et sauves quelques heures plus tard.

Source: www.francetvinfo.f

Please follow and like us: