Sécheresse : Un lac entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan disparaît de la carte!

Un lac de l’Asie centrale a presque complètement disparu de la carte. Dans les années 1960, le lac d’Aral qui s’étendait sur plus de 65 000 km2 entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan était considéré comme l’un des plus grands au monde. Aujourd’hui, il ne s’agit que d’une petite bande d’eau, entourée de sable.

Des images satellites, publiées par la NASA, nous permettent de voir l’incroyable transformation du lac au fil des ans.

Sur son site internet, l’Agence spatiale explique que la sécheresse de 2014 a provoqué, pour la première fois, un assèchement total du bassin oriental de la mer Aral.

Évolution de la disparition du lac d'Aral.

Une cause humaine

Entouré de deux importants fleuves, le lac a d’abord rétréci après que ses sources d’eau aient été déviées par l’humain dans le but d’irriguer les zones désertiques autour. Voyant que le lac s’asséchait, les autorités ont installé un barrage en 2005 pour tenter d’en préserver une partie, mais il était trop tard.

Le niveau a continué de fluctuer les années suivantes, pour finalement s’assécher complètement cette année.

Inquiète de la situation, l’ONU a d’ailleurs rendu public en janvier son rapport sur la disparition de la mer d’Aral, rappelant que plus de 60 millions de personnes vivent dans cette région.

Please follow and like us: