Nouveau séisme au Népal

Un nouveau séisme, suivi de puissantes répliques, a secoué mardi le Népal, dévasté fin avril par un tremblement de terre, faisant quarante morts et semant la panique dans la capitale, Katmandou. En Inde, on déplore dix-sept morts et 39 blessés.

Au Népal, qui se relève à peine d’un puissant séisme survenu le 25 avril dernier, 40 morts ont été recensés à la suite de la nouvelle secousse mardi, outre 1.129 blessés.

Sur les 75 districts que compte le pays, 32 ont été touchés par le nouveau tremblement de terre. « Dolakha et Sindhupalchowk, situés à l’épicentre, ont été les plus durement touchés. Nous nous attendons à ce que certains villages situés dans ces zones soient complètement dévastés, alors que ces régions n’avaient pas été épargnées par le premier séisme », indique un porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Les nouvelles secousses ont également provoqué des dizaines de glissements de terrain.

Le séisme, d’une magnitude de 7,3 survenu à 12H35 locales s’est produit à 76 km à l’est de Katmandou, plus de deux semaines après le tremblement de terre de magnitude 7,8 qui a fait plus de 8.000 morts le 25 avril, selon l’institut américain de géophysique USGS. Le séisme a également été ressenti jusqu’à New Delhi et a provoqué l’effondrement de bâtiments au Tibet, sous contrôle chinois. L’aéroport de Katmandou, porte d’entrée principale de l’aide internationale, a rouvert après avoir été fermé quelques heures par précaution.

Une deuxième secousse, de magnitude 6,3, a fait trembler la petite nation himalayenne, une demi-heure après la première, selon l’USGS. Au moins 19 personnes ont été tuées et 679 blessées au Népal, selon un précédent bilan du porte-parole de la police, Kamal Singh Bam. Quatre autres ont été tuées en Inde près de la frontière et une au Tibet.

Les premières secousses ont duré environ une minute, selon une journaliste de l’AFP à Katmandou, faisant vibrer le sol. « Nous l’avons ressenti et immédiatement une foule immense s’est mise à courir en tous sens », a dit Suresh Sharma, qui était alors au marché. « C’était effrayant et j’ai eu du mal à sortir », a ajouté cette femme de 63 ans.

« La dernière fois, lors de l’énorme séisme, j’étais sortie en courant de ma maison, m’en sortant de justesse. J’ai eu la même impression pour celle-là. Je ne peux pas y croire, cela recommence ».

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui a plusieurs équipes au Népal, a enregistré en particulier le décès de quatre personnes écrasées lors d’effondrement de bâtiments dans le district de Chautara, à l’est de la capitale népalaise.

L’agence New China TV a publié une vidéo montrant comment les secousses ont été vécues par les clients d’un restaurant à Katmandou.

Source : 7sur7.be

Please follow and like us: