Les secours suspendus à cause de « tremblements » du mont Ontake

Les autorités japonaises ont renoncé à envoyer des secours mardi sur le volcan Ontake, dans le centre du Japon, à cause de mauvaises conditions et de risques de nouvelle éruption, a-t-on appris en début d’après-midi (heure locale). « Toutes les opérations terrestres et aériennes de secours ont été abandonnées pour la journée », a déclaré à l’AFP un responsable de la préfecture de Nagano.

« Les recherches terrestres ont recommencé à 06h20 (lundi 23h20 heure belge) mais ont été suspendues à 07h05 en raison de trépidations », a expliqué un responsable de la préfecture de Nagano.  Les sauveteurs n’ont rien pu faire, juste grimper un peu avant d’être stoppés et de patienter plusieurs heures, en vain.

Par la suite, vers 13h30 (6h30 HB), les autorités ont décidé d’abandonner les opérations au sol ainsi qu’avec de très gros hélicoptères de l’armée, puis plus tard encore de ne même plus envisager d’envoyer de petits appareils.

Les soldats, policiers et pompiers (plusieurs centaines) présents sur la montagne sont redescendus. « Les conditions de travail sont mauvaises pour les hommes et hélicoptères », a confirmé un journaliste de la chaîne TV Asahi. Les images des télévisions montraient de très importants nuages de vapeur et fumées cendrées mêlées de gaz toxiques, dont l’ampleur a augmenté depuis lundi.

Jusqu’à présent, les centaines de soldats, pompiers et policiers dépêchés sur le terrain depuis samedi (sauf la nuit) ont découvert 36 personnes en état d’arrêt cardiaque après l’éruption de vapeur, gaz, cendres et pierres survenue soudainement il y a trois jours, piégeant quelque 300 randonneurs.

Seuls 12 corps de ces 36 victimes ont pu être redescendus, les autres étant toujours au sommet du mont Ontake qui culmine à 3.067 mètres entre les préfectures centrales de Nagano et Gifu. Quelque 63 personnes ont par ailleurs été blessées.

Source : 7sur7.be

 

Please follow and like us: