Le département a les pieds dans l’eau – Thibault Chaffotte. @larep.fr

La montée de la Loire ne s’arrête pas. Le fleuve royal a déjà dépassé sa cote d’alerte à Gien et devrait franchir ce seuil à Orléans demain. Le département reste en vigilance jaune.

Elle monte encore. Hier après-midi, la Loire a dépassé la cote de 2,08 m à Orléans, avec un débit de plus de 1.800 m3 par seconde. La Loire tourangelle (dont fait partie la capitale régionale) a alors été placée en vigilance jaune par la préfecture. La loire giennoise, au même niveau d’alerte depuis jeudi soir, ne baisse pas non plus : la cote de 3,50 m a été atteinte dans la matinée de dimanche à Gien. La tendance est toujours à la hausse pour les jours à venir, puisque la cote pourrait atteindre plus de 2,30 m à Orléans dans la soirée du 7 mai 2013, selon les prévisions des agents de la DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Plus haute que le seuil d’alerte, à 2,20 m. Sur le pont George-V, à Orléans, le voyant rouge « risque de crue » clignote déjà. Aujourd’hui, à 17h00 on relève une hauteur de 2.26m à Orléans sous le pont George-V.

Le set électro annulé ?

Une situation qui n’est pourtant pas jugée anormale par les services de l’État. Elle est due à des précipitations continues en amont, un phénomène « classique », qui se reproduit en moyenne tous les trois ans. Rien de comparable avec la crue de décembre 2003, où le niveau du fleuve royal était monté jusqu’à 3,75 m à Orléans.

 Pourtant, la tenue du set électro, mardi soir, pourrait être remise en cause. Les services de la mairie devront trancher cet après-midi. Hier, la municipalité a distribué 1.200 documents d’information aux riverains des quais, leur enjoignant de surveiller régulièrement leurs caves et sous-sols, afin de détecter rapidement une éventuelle « remontée de nappes » et mettre en sécurité les objets périssables et de valeur. Les niveaux inférieurs du parking de la Charpenterie ruisselaient déjà dimanche, ils pourraient être inondés demain. Mais, pour l’heure, selon le conseil général, seul le Giennois est touché par des restrictions de circulation, qui se répercutent ce matin sur le réseau de transport Ulys et scolaire. Le pont de Bonny-sur-Loire est fermé et dévié vers le pont de Châtillon-sur-Loire. Une partie de l’échangeur RD 926/RD 2007 est inondé par 10 à 15 cm d’eau. Les sens Briare/Cosne-cours-sur-Loire et Cosne-cours-sur-Loire/Briare ayant été fermés hier matin, les automobilistes sont invités à passer par le centre-ville de Bonny-sur-Loire.
Source: larep.fr