Charente : 27.5 MM D EAU EN 15 MINUTES SUR LE SECTEUR DE COGNAC, DU JAMAIS VU

La Charente a été frappé par de violents orages. La bande orageuse continue de traverser la Charente vers l’est. Après le cognaçais, c’est le rouillacais qui a été touché avant Mansle, Tourriers, puis Chasseneuil, Roumazières, Confolens… Les vignes sont endommagées.

L’orage a été localisé dans le secteur de Cognac: Châteaubernard, Bourg-Charente et Jarnac ont été très touchés. Le phénomène s’est ensuite déplacé vers le nord-Charente, avec de la grêle du côté de Manot, Saint-Claud  et Saint-Maurice-des-Lions. Cependant, l’intensité était moins forte et les interventions des pompiers se sont concentrées sur le cognaçais.

Trente-cinq interventions de pompiers sous les trombes d’eau. Les pompiers comptabilisaient à 19h 35 interventions liées à l’orage, principalement autour de Cognac et Jarnac, en cours ou déjà effectuées. Rien de grave signalé pour le moment mais surtout des interventions liées à l’assèchement des caves et des maisons inondées, au dégagement de la voie publique ou à des toitures qui se faisaient menaçantes. S’ils sont intervenus 35 fois, ils ont été appelés beaucoup plus que ça.

Par ailleurs, sur la RN141, au niveau de Roumazières, les pompiers sont intervenus sur un accident : un motard a percuté une voiture, aux alentours de 17h50. Les pompiers de Roumazières et de Saint-Claud ont secouru le motard blessé alors que l’orage commençait à leur tomber dessus. Les quatre occupants de la voiture se sortent indemnes de l’accident. En revanche, le motard, gravement blessé, a été transporté sur Girac.

Il est tombé 27.5 mm d’eau en quinze minutes dans le Cognaçais, selon Gaëtan Heymes, chef prévisionniste régional à Météo France. Le record du 26 juillet 2013 est battu: ce jour-là, il était tombé 25.8 mm.

Les vignobles sont également très touchés à cette période importante de l’année. C’est le cas à Bourg-Charente et ici à Saint-Brice:

Titre

A Saint-Brice, les images des vignobles sont impressionnantes.

–> A Foussignac, Anthony Favreau a le coeur très lourd. C’est le responsable du vignoble de l’EARL Mousset de Beurac depuis 3 ans. « Une exploitation qui est comme la mienne. Ca fait 15 jours que je commence à 4h du matin pour avoir des vignes parfaites et en 15 min toute est fini »

Titre

–> A Salles-D’angles, Deborah nous a fait parvenir ces photos. Son papa est viticulteur. Il a perdu toute sa récolte de céréales et de vignes.

Titre
Titre

–> Nicolas Tricoire ne revient que demain chez lui à Bourg-Charente mais il sait déjà que son vignoble est « ravagé »: « On vient de m’envoyer les photos, c’est terrible. Il n’y a plus rien ». Ses vignes, entre Boug-Charente et le golf de Saint-Brice sont sous l’eau et les détruits par des grêlons de la taille d’une balle de golf.« On a un dispositif d’alerte qui aurait permis de limiter les dégâts, mais rien n’a été annoncé… «  A cet endroit, Nicolas Tricoire l’assure: « En quarante ans, je n’ai aucun souvenir d’un orage de grêles comme ça.. On sait que ça peut arriver mais là.. »

Source :charentelibre.fr

Please follow and like us: