Alexandra déferle sur l’Europe du nord

Ballintoy, en Irlande du Nord

Une méchante dépression, baptisée Alexandra, est arrivée du Groenland et a balayé l’Europe. Le vent a soufflé à 174 km/h en Écosse et provoqué de nombreuses inondations en Grande-Bretagne. Les effets de la tempête sont ressentis jusqu’au Pays Basque espagnol, placé en vigilance orange.

L’Islande a été touchée dès la soirée de lundi à mardi par des vents violents, atteignant jusqu’à 155 km/h à Hveravellir au centre du pays et 111 km/h dans la capitale Reykjavik. Au cours de la journée de mardi, la dépression, désormais creuse et mature, a engendré un courant d’ouest puissant avec des vents atteignant par endroit la force d’un ouragan, qui ont balayé de grandes étendues maritimes pendant de nombreuses heures. Conséquence : une mer « énorme », avec des hauteurs significatives de vagues supérieures à 14 m.

Mercredi 10, le vent était violent sur l’Écosse et le nord de l’Irlande, avec des rafales sur les côtes jusqu’à 130 km/h. Mais c’est surtout la hauteur et la puissance des vagues qui ont affecté les littoraux ouest de l’Écosse et le nord de l’Irlande qui ont été remarquables : les vagues ont atteint au large près de 16 m et étaient associées à une surcote de 50 à 80 cm.

Please follow and like us: