126 personnes ensevelies à Taïwan : la course contre la montre

le-travail-des-sauveteurs-est-complique-par-le-fait-que-deux-immeubles-ont-ete-ecrases-par-deux-autres-immeubles-voisins-photo-afp

Ce dimanche matin, 126 résidents étaient toujours portés disparus après le séisme, dont 103 coincés «très profondément sous les décombres», selon le maire de Tainan, William Lai, qui a ajouté: «il n’y a aucun moyen de les atteindre directement, c’est très difficile».

Les secouristes taïwanais étaient engagés ce dimanche dans une course contre la montre pour retrouver plus de 120 personnes ensevelies sous les décombres d’un ensemble d’appartements qui s’est écroulé après un séisme dans le sud ayant fait au moins 24 morts et des centaines de blessés.
La secousse de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de l’île a notamment provoqué l’effondrement d’un ensemble résidentiel de 16 étages et de près de 100 logements dans la ville de Tainan.

Ce matin, 126 résidents étaient toujours portés disparus, dont 103 coincés «très profondément sous les décombres», selon le maire de Tainan, William Lai, qui a ajouté: «il n’y a aucun moyen de les atteindre directement, c’est très difficile». Le travail des sauveteurs est compliqué par le fait que deux immeubles ont été écrasés par deux autres immeubles voisins, ce qui les a obligés à consolider les immeubles effondrés avant de creuser.

Des matériaux défectueux ?

Environ 260 personnes habitaient cet ensemble mais les autorités estiment que plus 300 personnes se trouvaient là au moment du séisme, en raison de l’approche des festivités du Nouvel An pendant lesquelles les Taïwanais se retrouvent en famille. Des étudiants occupaient également certains logements sans en avoir été les locataires officiels.

Pour l’heure, plus de 250 personnes ont été sauvées, dont environ 200 secourues, les 50 autres ayant pu s’échapper sans assistance. Les secouristes utilisaient des grues, des échelles et des chiens renifleurs pour repérer et extraire les victimes. Une enquête a été ouverte sur la construction de l’ensemble d’immeubles tandis que des survivants critiquaient des manquements en matière de de sécurité et soupçonnaient des matériaux défectueux.

 

Source : ledauphine.com

Please follow and like us: